Notre boutique a fermé. Vous retrouverez notre collection et plus encore bientôt dans le cadre d'un nouveau projet.
Laissez-nous vous coordonnées pour recevoir des informations en septembre 2017.
Mon panier: 0 article
DENTELLIERS
Histoire du magasin
Histoire de la dentelle
Visiter un atelier de dentelle
Presse
Nous trouver
Boutique en ligne
Bon de réduction
Nous contacter
Liens

Quelques points de dentelle 


Le Point de Rose
Le Point de Rose est une dentelle typique de Bruxelles. Elle se développe dès le XVIIe siècle. Afin de combattre les copies les fabricants de dentelle de Bruxelles vont partager les dessins en petits morceaux qu'ils feront réaliser par différentes ouvrières. Ces petits morceaux seront assemblés comme un puzzle par une ouvrière de confiance. Les dentellières ne savaient donc généralement pas à quoi devait servir la dentelle qu'elles réalisaient. Ce pouvait aussi bien être un mouchoir qu'un voile de mariée.


La Duchesse
La Duchesse est aussi une dentelle typique de Bruxelles. C'est une dentelle aux fuseaux réalisée sur un coussin avec étonnamment peu d'aiguilles. Cette technique n'est donc pas facile. La Duchesse a été crée vers 1853 en l'honneur de la Duchesse Marie-Henriette de Brabant, future épouse de Léopold II. Les motifs de cette dentelle sont essentiellement des fleurs et des feuilles.


On mélangeait énormément la Duchesse et le Point de Rose afin de donner plus de contraste aux dessins et d'alléger le travail aux fuseaux.

Le Point d'Angleterre
Le Point d'Angleterre est une des plus fines dentelles réalisée en mélangeant les techniques de dentelle aux fuseaux et dentelle à l'aiguille. Il n'y a pas de limite claire entre le travail aux fuseaux et à l'aiguille. Ces deux techniques se fondent l'une dans l'autre afin de mieux servir le dessin. Les contrastes sont plus marqués, les motifs plus délicats.

En 1662 le parlement anglais va interdire l'importation de dentelles en Angleterre. Sous l'influence des Stuarts la dentelle devient très importante. Si on veut être bien mis on ne peut plus se permettre de ne pas avoir de dentelles. Les commerçants anglais vont donc 'importer' des ouvrières belges afin de fabriquer la dentelle en Angleterre et contourner l'interdiction d'importation. Mais le lin anglais n'est pas aussi fin, ni aussi beau et les dentellières belges n'arrivent pas à réaliser des dentelles aussi belles que ce qu'elles faisaient en Belgique.

Afin de répondre à la demande anglaise et arriver à continuer à exporter les dentelles belges vers l'Angleterre les marchands ont simplement appelée ces dentelles belges 'Point d'Angleterre'.



La dentelles de Valenciennes
Les dentelles de Valenciennes apparaissent vers 1656 dans la ville d'Ypres. C'est en affinant les techniques du 'point de Flandres' que les ouvrières créent ce nouveau type de dentelle aux fuseaux.

La dentelle de Valenciennes était faite à Valenciennes jusqu'à la révolution française. On réalisait des dentelles avec la même technique à Gand. Ces dentelles étaient appelées 'dentelle de Gand' ou 'Valencienne batarde'. La production de Valenciennes était très importante dans la ville de Gand. En 1756 on comptait 5000 ouvrières rien que dans le béguinage de Gand. La ville de Gand a même offert une robe de mariée entièrement en dentelle Valenciennes à l'archiduchesse Marie-Henriette à l'occasion de son mariage avec le duc Léopold, futur roi de Belgique.

La ville de Valenciennes appartient jusqu'en 1679 aux Pays-Bas. La technique de dentelle de Valenciennes a migré vers Gand au début du XVIIe siècle. Cette technique se répand aussi à Binche et dans les petites villes alentour. Au départ la dentelle de Binche et de Valenciennes sont les mêmes mais avec le temps les dessins évoluent différemment et ces deux dentelles vont se différencier l'une de l'autre.


La dentelles de Malines
La dentelle de Malines est une dentelle aux fuseaux. Elle se caractérise par un fil un peu plus épais qui cerne le contour des motifs. Les décors de la Malines comportent presque toujours un motif de fleurons à quatre feuilles. Celui-ci est également présent dans les armes de la ville de Malines. Le style de décors de la Malines est inspiré des époques Louis XV et Louis XVI.
La Malines est une dentelle extrêmement fine et légère. Comme toutes les dentelles la Malines souffre vers la fin du XVIIIe siècle car les dentelles sont moins de mode. Mais vers 1820 elle connaît un renouveau d'intérêt important.


La Rosaline
La Rosaline est apparue au milieu du XIXe siècle et fût produite en Belgique jusque dans les années 1950.

Il existe deux types de Rosaline : la 'Rosaline plate' et la 'Rosaline perlée'. La Rosaline plate est une dentelle aux fuseaux avec un décor de petites fleurs liées par des petites brides. La Rosaline est perlée lorsqu'on rebrode à l'aiguille des petites perles dans le cœur des fleurs afin de donner plus de relief.
Pour réaliser un napperon rond de 12 centimètres en Rosaline il fallait en moyenne 70 heures de travail sans compter le temps nécessaire à la réalisation des petites perles à l'aiguille.

Grand-Place, 23 - 1000 Bruxelles - Tél: +32(0)2/512.02.18 - info@enjoylace.com